Portrait de Vigneron

Portrait de Vigneron

Luc Pélaquié, Domaine Pélaquié

Un vignoble de Grand-père en petit-fils.

Même si la transmission a sauté une génération, le père était médecin de campagne, elle s’est faite naturellement. Après avoir grandi au cœur du domaine, entre vigne et garrigue, la reprise du domaine était une évidence. C’est donc à 24 ans avec un BTS gestion des entreprises que Luc Pélaquié s’attaque à sa première campagne viticole en 1976.

La patience : qualité primordiale du vigneron

Luc Pélaquié cite sans hésiter la patience comme qualité première du vigneron. En effet, elle est partout. Ce méticuleux travail de la taille durant 4 longs mois d’hiver requiert patience. Puis vient le long développement de la plante, suivi de l’attente de la sortie des raisins. Être toujours patient pour vendanger à bonne maturité. Et selon Luc Pélaquié, un assemblage ne peut se faire avant 4 à 5 mois d’attente en cave. En effet, le vin évolue encore trop nettement pour figer une cuvée avant ce délai.

Côté cépages

Les cépages préférés du vigneron sont le mourvèdre, le grenache et le carignan. Bien que reconnu premièrement pour ses vins blancs, Luc Pélaquié est ancré dans le terroir des Côtes du Rhône et pense rouge ! Ces cépages patrimoniaux méditerranéens s’épanouissent dans la région. En respectant des charges moyennes et des récoltes à maturité phénolique, ils donnent de fabuleux vins.

Côté blanc, les favoris sont la clairette et la roussane qui ensemble composent d’ailleurs la grande cuvée Laudun blanc du domaine.

Un unique but : la qualité

Les deux fils de Luc Pélaquié ont rejoint le domaine depuis quelques années. Raphaël est à la vigne et Frédéric en cave : un partage parfait du travail ! Cependant, malgré l’expérience, aucun millésime ne se ressemble. Luc Pélaquié évoque notamment l’inconnu du climat : avec l’intensification des extrêmes, les périodes de sécheresse, des températures trop élevées. Le vigneron repense ses pratiques culturales, baisse également ses rendements afin de respecter l’équilibre nécessaire entre la plante, le sol et le climat. Cet équilibre va de paire avec la qualité que Luc Pélaquié recherche à tout instant pour son domaine et plus largement pour l’appellation Laudun, Côtes du Rhône Villages. En effet, Président du syndicat des vins de Laudun, Luc Pélaquié mène l’ensemble des vignerons de l’appellation vers la qualité et le futur cru.

Les bons accords

Luc Pélaquié recommande de déguster ses vins blancs,  soit sur des fromages de chèvres frais ou à l’inverse sur un comté affiné de 18 mois.

Les bonnes adresses

Réservez les yeux fermés votre saumon fumé fait maison au restaurant l’Industrie de Saint-Victor la Coste et si exceptionnellement vous souhaitez boire un autre vin que ceux du domaine Pélaquié ! découvrez le Saint-Estèphe du Château Petit Bocq, cru bourgeois.